Hockey sur gazon Canada > Événements et résultats > Finales des Séries de hockey(équipe nationale féminine)

Finales des Séries de hockey(équipe nationale féminine)

Les Finales des Séries de hockey représentent la deuxième étape du processus de qualification olympique de la FIH. L’équipe nationale canadienne féminine a été placée dans un tournoi qui se déroule à Valence, en Espagne, du 19 au 27 juin 2019. Il s’agit d’une compétition regroupant huit équipes, soit le Canada, le Bélarus, l’Espagne, I’Italie, la Namibie, l’Afrique du Sud, la Thaïlande et le Pays de Galles. Les deux meilleures équipes de chaque compétition des Finales des Séries de hockey obtiendront leur billet pour l’étape suivante, soit une série de deux matchs de qualification.

Des liens que vous nous conseillonsRésumé des Séries de hockey | Site web des Séries de la FIH | Regardez en direct | La formation et un aperçu du tournoi

CALENDRIER

Match

Résultat

Date

Heure

Canada vs Espagne
1-1 NUL
19 juin 2019 19h
Canada vs Namibie
17-0 VICTOIRE
21 juin 2019 17h
Canada vs Bélarus  3-0 VICTOIRE 22 juin 2019 19h
Finales des Séries de hockey – Demi-finales 26 juin 2019 16h30/19h
Finales des Séries de hockey – Match de championnat 27 juin 2019 19h


CALENDRIER COMPLET
Finalesdes Séries de la FIH– Valence

CALCULATEUR DES FUSEAUX HORAIRES

16h heure locale –> 7h HP –> 10h HE
17h heure locale –> 8h HP –> 11h HE
18h heure locale –> 9h HP –> midi HE
19h heure locale –> 10h HP –> 13h HE

 

RÉSUMÉS DES MATCHS

MATCH NO 1 [CANADA 1 – 1 ESPAGNE]

Le premier test qu’a subi le Canada dans les Finales des Séries de la FIH 2019 en était un de taille : un duel contre les hôtesses, l’équipe classée septième au monde, l’Espagne. Le Canada n’a pas eu le début de match espéré alors que l’Espagne a affiché une belle énergie dès les premières minutes de jeu, ce qui lui a notamment valu d’envoyer une longue balle dans le cercle, que Carola Salvatella a pu récupérer pour ensuite y aller d’une belle finition. Le Canada bien réagi en contrôlant la balle et en faisant des incursions ici et là en zone espagnole.

Au moment où il restait cinq minutes à faire au premier quart, Brie Stairs a pris le contrôle de la balle à l’extérieur du cercle, a foncé vers le filet et décoché un boulet du revers qui a battu la gardienne espagnole. Ce but a permis à Stairs d’atteindre le cap des 90 filets en carrière à l’échelle internationale. Elle est déjà la première buteuse dans l’histoire du hockey sur gazon canadien et elle a ainsi ajouté à son total mercredi.

« Nous avons connu un lent départ mais je trouve que nous avons bien réagi par la suite, a souligné Stairs. En ce qui me concerne, c’est toujours bien de pouvoir contribuer, que ce soit en obtenant un coup de coin de penalty, un but ou une passe décisive. C’est encore mieux quand ça arrive dans une compétition d’une telle importance contre une aussi bonne équipe que l’Espagne. »

Le Canada a commencé la deuxième demie tout feu tout flamme, menaçant le filet adverse au moyen d’occasions, mais n’a pas réussi à rompre l’égalité. L’Espagne a souvent tenté de longues passes dans le but de trouver les brèches dans la défensive canadienne en première et en deuxième demie, mais les Canadiennes se sont bien défendues et elles ont réussi, plus souvent qu’autrement, à garder la balle dans la moitié de terrain espagnole. Le Canada a dominé au chapitre de la possession dans les troisième et quatrième quarts, mais la défensive espagnole a tenu le coup. Malgré une série d’occasionsen fin de match de la part des Canadiennes, le match s’est terminé sur le score de 1-1.

« Je trouve que nous avons vraiment bien joué et contrôlé la balle en deuxième demie, c’est dommage que nous n’ayions pas été en mesure d’en faire plus au chapitre de la finition, a affirmé Stairs. Bien que nous n’ayions pas obtenu le résultat voulu, nous avons quand même récolté un point et maintenant, il s’agit de bien se préparer pour notre prochain match et de continuer à travailler dans le but d’atteindre notre objectif. »

MATCH NO 2 [CANADA 17 – 0 NAMIBIE]

Le Canada affrontait la Namibie dans le deuxième match du tournoi, et avait alors l’occasion de montrer de quel bois se chauffe l’offensive. Le premier but a été marqué par Brie Stairs après seulement deux minutes de jeu et le Canada n’a pas ralenti par la suite. Sans jamais cesser de chercher à trouver le fond du filet, les Canadiennes ont été en mesure de prendre une avance de 6-0 avant la fin du premier quart. Hannah Haughn a brillé dans ce premier quart, elle qui a marqué deux buts en fin d’engagement pour accroître d’autant l’avance du Canada.

Le deuxième quart n’a fait qu’accentuer la tendance, alors que le Canada a su exploiter ses coups de coin de penalty tôt dans l’engagement, avec les buts de Steph Norlander et de la jeune Elise Wong. Il s’agissait du premier but de Wong avec le Canada dans un tournoi international d’envergure, une belle réalisation pour cette jeune athlète.

Stairs a inscrit trois buts au profit du Canada pour se retrouver avec un total de 93 en carrière. Les Canadiennes ont également su convertir leurs coups de coin de penalty en buts tout au long du match. Sara McManus a marqué un impressionnant total de quatre buts durant la rencontre, trois d’entre eux à la suite de coups de coin de penalty.

« Je ne m’y attendais pas vraiment, a déclaré McManus. D’habitude, on n’a pas droit à trois coups de coin de penalty dans tout un match, mais je suis contente d’avoir réussi à en profiter. Nous étions vraiment concentrées sur la nécessité de respecter notre plan de match, et nous avons joué comme nous visions de le faire. »

Le Canada a remporté le match 17-0, le total de buts le plus élevé jusqu’ici dans un affrontementdu tournoi. Les Canadiennes visaient de se doter de la plus grande différence de buts possible pour se donner de meilleures chances de terminer au premier rang de leur groupe.

« Il y a définitivement une histoire entre nous, a dit McManus du match à venir contre le Bélarus, samedi. La confiance que nous avons gagnée dans le match d’aujourd’hui va nous servir en vue de la rencontre de demain. »

MATCH NO 3 [CANADA 3 – 0 BÉLARUS]

L’important match no 3 a été serré contre le Bélarus, alors que le Canada a cherché à conclure la phase de groupe avec une victoire cruciale. Ç’a donné un affrontement physique, empreint de tacles solides et de jeux risqués, mais le Canada a pu se frayer un chemin jusqu’à la victoire.

Steph Norlander a marqué un but important au premier quart, qui a mis les Canadiennes dans le siège du conducteur pour le reste du match, même si les deux équipes ont tour à tour appliqué de la pression.

« C’est toujours une bonne chose de s’inscrire au tableau tôt dans le match, a noté Norlander. Ça enlève un peu de pression et ça nous donne la marge de manœuvre pour jouer à notre manière. C’était un but important. J’étais contente d’inscrire mon nom sur la feuille de pointage, mais c’est un sport d’équipe, et tout le monde a travaillé fort pour arriver à ce but-là. »

Les deuxième et troisième quarts ont donné lieu à une chaude lutte de part et d’autre, et la gardienne canadienne Kaitlyn Williams a réalisé quelques arrêts étincelants pour protéger la mince avance de 1-0 du Canada. La gardienne du Bélarus Maryna Navitskaya pour sa part été remarquable aux troisième et quatrième quarts, gardant les siennes dans la rencontre, mais le Canada n’a jamais cessé de pousser. Natalie Sourisseau a été en mesure de bien contrôler l’aile droite, accélérant et ralentissant le rythme du jeu à sa guise, tandis que la capitaine Kate Wright a donné un coup de main en inscrivant un but important à son tour. C’est au quatrième quart que les Canadiennes se sont mises à contrôler le jeu offensivement, si bien qu’elles ont pu voguer vers un gain de 3-0 à Valence.

Le Canada se préparera maintenant à disputer lphase éliminatoire, et espère profiter de son erre d’aller pour s’imposer dans les matchs décisifs du tournoi. Bien qu’elles espèrent obtenir un laissez-passer en demi-finales, les Canadiennes savent qu’elles devront être prêtes à affronter tous les scénarios.

« Chaque match, maintenant, est sans lendemain, a souligné Norlander. Nous savons qu’il y aura un petit peu plus de pression, donc nous devrons nous préparer encore mieux et être prêtes au moment où le match commencera. »

FORMATION

JOUEUSES

# SÉL.

Amanda Woodcroft

110

Anna Mollenhauer

4

Brienne Stairs

158

Dani Hennig

183

Elise Wong

8

Hannah Haughn

174

Holly Stewart

87

Kaitlyn Williams

132

Karli Johansen

128

Kate Wright

211

Lauren Logush

44

Maddie Secco

122

Natalie Sourisseau

136

Nikki Woodcroft

55

Rachel Donohoe

71

Sara McManus

170

Shanlee Johnston

110

Steph Norlander

109