Hockey sur gazon Canada > Jeux panaméricains 2019 : Un aperçu de l’équipe nationale masculine

CONCENTRÉES, LES JOUEUSES DE L’ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE SONT PRÊTES À VISER LE PODIUM AUX JEUX PANAMÉRICAINS 2019

Quand les joueuses de l’équipe nationale féminine ont fait leurs valises et se sont dirigées vers le Pérou, elles l’ont fait dans l’espoir de revenir à la maison à titre de qualifiées olympiques. Bien que ce sera de toute évidence une tâche difficile, les Canadiennes chercheront à donner une solide prestation après avoir décroché une fantastique deuxième place aux Finales des Séries de hockey à Valence, en Espagne. L’entraîneur-chef Giles Bonnet sait que pour y arriver, ses joueuses devront créer quelques surprises en cours de route.

« Nous avons l’équipe la moins bien classée parmi les pays établisqui prennent part au tournoi et normalement, nous devrions finir derrière l’Argentine (2), les États-Unis (13) et le Chili (15) et être exclus du podium, a noté Bonnet. Notre but à Lima sera de tout faire pour créer la surprise à cette compétition et changer le statu quo. »

LA FORMATION

JOUEUSE

VILLE D’ORIGINE

SÉL.

POSITION

Amanda Woodcroft

Waterloo, ON

110

M

Anna Mollenhauer

Victoria, CB

4

M

Brienne Stairs

Kitchener, ON

158

A

Dani Hennig

Kelowna, CB

183

D

Elise Wong

Vancouver, CB

8

M

Hannah Haughn

Vancouver, CB

174

M

Holly Stewart

North Vancouver, CB

87

A

Kaitlyn Williams

White Rock, CB

132

G

Karli Johansen

North Vancouver, CB

128

D

Kate Wright

Kingston, ON

211

M

Maddie Secco

Victoria, CB

122

A

Natalie Sourisseau

Kelowna, CB

136

M

Rachel Donohoe

North Vancouver, CB

71

M

Sara McManus

Tsawwassen, CB

170

D

Shanlee Johnston

Vancouver, CB

110

D/M

Steph Norlander

North Vancouver, CB

109

A


LES JOUEUSES À SURVEILLER

Équipe Canada aligne présentement un bon mélange de joueuses d’expérience et de jeunes joueuses de talent en pleine ascension. Des joueuses comme la capitaine Kate Wright, Dani Hennig, Hannah Haughn et Sara McManus se retrouvent toutes en haut de tableau au chapitre des sélections en carrière.

« Elles ont tout vu, tout connu, a déclaré l’attaquante canadienne Steph Norlander. Tactiquement, elles peuvent s’en remettre à leurs acquis et elles ont des habiletés en matière de hockey que certaines d’entre nous, les plus jeunes, n’avons peut-être pas. C’est bien de les avoir dans notre entourage, elles font de nous de meilleures joueuses. »

La meilleure marqueuse d’Équipe Canada, Brie Stairs, a une nouvelle fois montré son incroyable sens de l’offensive à l’occasion des Finales des Séries de hockey en juin, alors qu’elle a inscrit huit buts en cinq matchs, ce qui lui a valu d’être couronnée meilleure marqueuse du tournoi. Elle cherchera à y aller d’une autre prestation du genre à Lima.

Quant à l’équipe dans son ensemble, Bonnet dit compter surtoutes les membres de la formation pour créer une autre surprise à Lima.

« Je m’attends à ce que chacune des joueuses performe à sa position et dans le rôle qui lui est demandé, a indiqué Bonnet. L’équipe est remarquablement motivée et l’atmosphère au sein du groupe est formidable. Les succès que nous serons en mesure d’obtenir viendront de cette force qu’on retrouve dans l’équipe et du fait que les joueuses sont tout à fait investies. »

LE CALENDRIER DES MATCHS

Match 1 vs Cuba | 29 juilletMidi
Match 2 vs Argentine| 31 juillet16h
Match 3 vs Uruguay | 2 août| 10h

Le match de groupe le plus attendu du Canada sera celui contre l’Argentine, équipe qui est classé troisième au monde. Bien que l’attitude de l’équipe ne change pas beaucoup dans sa préparation d’un match à l’autre, les joueuses savent qu’elles devront travailler encore plus fort afin d’être prêtes en vue du duel contre l’Argentine.

«Nous aimerions nous préparer de la même façon pour tous les matchs, mais évidemment il y a certains matchs qui ont plus de signification que d’autres, a reconnuNorlander. Nous devrons bien nous préparer, nous assurer de bien faire nos devoirs afin d’être en mesure de bien nous concentrer sur notre façon de jouer. »

Les Canadiennes auront aussi de la pression sur les épaules lors des deux autres matchs, alors qu’elles affronteront Cuba et l’Uruguay. L’Uruguay est 25e au monde.

« L’Uruguay est une équipe qui est très bonneet nous respectons à quel point elle s’est améliorée, a dit Bonnet. À Valence en 2015, à l’approche des qualifications pour les Jeux olympiques 2016 à Rio, elles ont soutiré une nulle de 1-1 à l’Afrique du Sud et perdu de justesse au compte de 3-2 face à l’Irlande. Nous nous attendons à un match très difficile contre elles, surtout à la lumière du récent niveau de forme et de performance qu’elles ont affiché à Hiroshima aux Finales de la FIH. »

Équipe Canada vient de tenir un camp d’entraînement où le niveau d’intensité était élevé. Les joueuses se sont alors entraînées et concentrées très fort afin de corriger les lacunes qu’elles avaient à l’approche des Jeux panaméricains. Et malgré la fatigue, elles sont prêtes et fébriles à l’idée de vivre cette formidable expérience.

« Je trouve que nous continuons de nous améliorer, que nous sommes en pleine montée, et je ne crois pas que nous ayons encore atteint notre sommet, a affirmé Karli JohansenEn espérant que nous pourrons atteindre notre sommet dans ce tournoi et montrer à tout le monde, à tous nos supporteurs notamment, tout le travail que nous avons fait. Nous continuons de montrer à quel point nous sommes bonnes et à quel point nous pouvons être bonnes. »

Le premier match du tournoi pour le Canada aura lieu le 29 juilllet, contre Cuba, et les Canadiennes comptent se servir de cet affrontement comme tremplin vers un excellent tournoi. Consultez la page de compétition de Hockey sur gazon Canada pour les résultats des matchs, des photos et plus encore.