Hockey sur gazon Canada > Jeux panaméricains 2019 : L’Argentine s’assure du 1er rang dans le groupe A grâce à une victoire de 3-0 contre le Canada

CLASSÉE 3e AU MONDE, L’ARGENTINE RÉSISTE AU CANADA À SON DEUXIÈME MATCH DE LA PHASE DE GROUPE 

Par: Ali Baggott pour Hockey sur gazon Canada

Il était évident dès le premier coup de sifflet que les défensives de l’Argentine et du Canada allaient toutes deux se faire très avares. L’Argentine a quand même été en mesure de capitaliser rapidement alors que Maria Granatto a manoeuvré jusque dans le cercle canadien pour aller mériter un coup de coin de penalty. Piti d’Elia a soulevé la foule, qui comprenait notamment la quadruple olympienne et huit fois joueuse de l’année de la FIH Luciana Aymar, quand elle a décoché un boulet dans le coin inférieur droit. Par la suite, le match s’est déroulé entre les deux lignes de 25 verges, l’Argentine ayant un léger avantage au chapitre de la possession de balle. D’Elia a obtenu un autre coup de coin de penalty avant la fin du quart, mais Danielle Hennig s’est dressée pour bloquer l’opportunité de déviation au profit de Victoria Granatto.

Le Canada a obtenu sa première occasion de but à l’occasion d’un coup de coin de penalty, mais le tir balayé de Sara McManus a été repoussé avant que la balle se rende à la gardienne de but de l’Argentine, Belen Succi. Quelques instants plus tard, Carla Rebecchi y est allée d’une incursion dangereuse du côté gauche du terrain et sa passe vers le but a donné aux Argentines une autre occasion du haut du cercle. Cette fois, Rebecchi a armé son tir mais n’a pas été en mesure de toucher à la balle. Noel Barrionuevo s’est emparée de la balle libre et dirigé un tir au but, mais Kaitlyn Williams a fait l’arrêt du gant. La nervosité des Canadiennes a commencé à paraître par la suite durant la demie, alors que les passes n’atteignaient pas leurs cibles, mais elles sont continué d’afficher du jeu serré à l’arrière pour garder le score à 1-0 en faveur de l’Argentine à la mi-temps.

Rebecchi a créé sa propre occasion à la 34eminute de jeu quand elle a pris le contrôle de la balle près de la ligne de touche alors que les deux équipes avaient semblé s’arrêter de jouer. Rebecchi a manoeuvré jusqu’au sommet du cercle et a placé la balle devant le but. McManus s’est avancée pour aller s’emparer de la balle devant Williams, mais la balle s’est retrouvée devant Rebecchi, qui a tiré au but et touché la cible du revers pour une avance de 2-0 au profit de l’Argentine.

Agustina Albertario a obtenu l’occasion suivante pour l’Argentine alors qu’elle a eu raison de Karli Johansen et Hennig, puis décoché un tir du revers. La balle a ricoché sur les jambières de Williams et sorti en touche. Le calme affiché par les Canadiennes a payé dans les dernières minutes du troisième quart, alors que Rebecchi et Granatto ont toutes deux purgé des suspensions résultant de cartons verts, décernés pour des tacles en retard. Le Canada n’a toutefois pas été en mesure de profiter de l’avantage numérique.

À la 54e minute, le Canada a finalement trouvé une brèche grâce à une course de Stephanie Norlander, dont la passe du revers dirigée vers sa coéquipière Maddie Secco a été déviée par Succi, ce qui a donné un coup de coin de penalty. Un jeu bien exécuté, alors que Hennig a retourné la balle à Hannah Haughn, est toutefois tombé à court quand Succi a effectué une glissade qui lui a permis de réaliser l’arrêt.

L’Argentine a obtenu un autre coup de coin de penalty dans les dernières minutes de la rencontre et cette fois, Noel Barrionuevo a montré à quelle point l’unité des coups de coin de penalty des Leonas a de la profondeur. Barrionuevo, la joueuse qui compte le plus de sélections parmi celles qui sont inscrites au tournoi (350), a battu Williams du côté du gant pour marquer le troisième et dernier but de l’Argentine.

Selon Hennig, les joueuses canadiennes s’attarderont aux choses qu’elles ont bien fait et se prépareront dans le but de donner leur meilleur niveau face à l’Uruguay, vendredi.

« Peu importe qui nous affrontons, nous cherchons toujours à jouer de notre mieux. Nous essayons d’afficher de la vitesse dans notre jeu. Je pense qu’aujourd’hui, nous sommes tombées à court dans certains aspects du jeu, mais il y a aussi des aspects positifs sur lesquels nous pouvons bâtir pour la suite, a indiqué Hennig. C’est la marque de commerce du hockey canadien d’afficher du cran et de la ténacité. »

Cette victoire de 3-0 permet à l’Argentine de s’assurer du premier rang dans le groupe A avec un dernier match à disputer, contre une équipe cubaine toujours sans victoire. Le Canada devra faire appel à son cran et à sa ténacité au moment d’affronter l’Uruguay, vendredi, dans un match où le deuxième rang dans le groupe sera à l’enjeu.

2019-0731-W-CAN_ARG-212a2