Hockey sur gazon Canada > Le Canada surprend l’Inde et se qualifie pour la Coupe du Monde 2018

Le Canada surprend l’Inde et se qualifie pour la Coupe du Monde 2018

PHOTO : Gordon Johnston du Canada célèbre le troisième but du Canada dans le match pour la cinquième place entre l’Inde et le Canada lors de la neuvième journée du tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale Hero Hockey au Centre de hockey et de tennis Lee Valley, le 25 juin 2017 à Londres en Angleterre. (Photo par Alex Morton/Getty Images)

June 25, 2017 | Kori Sidaway | fieldhockey.ca

Cela n’était pas impossible, mais hautement improbable. Sortir un match aussi dramatique pour l’édition 2015 du tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale était une commande immense. Malgré tout, l’équipe canadienne masculine de hockey sur gazon a possiblement réussi le tour de force en signant une autre victoire historique, cette fois comblant un retard de 2-1 en deuxième demie pour vaincre l’Inde, classée sixième au monde par la marque de 3 à 2 pour conclure le tournoi au cinquième rang et obtenir un billet pour la Coupe du Monde de 2018.

Deux ans après avoir surpris la Nouvelle-Zélande, classée septième au monde en quarts de finale du tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale de 2015, le Canada, 11e au monde a signé une autre grosse victoire histoire historique dimanche au Tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale 2017 à Londres, battant l’Inde pour la première fois dans un tournoi majeur depuis la victoire de 4-1 à la Coupe du Monde de 1998 aux Pays-Bas, il y a près de 20 ans.

“Nous avons respecté notre plan de match, nous avons eu un peu de chance dans certains aspects, sans compter que notre gardien a été fantastique”, a déclaré Paul Bundy, l’entraîneur-chef par intérim de l’équipe nationale masculine après la victoire.

“Nous avons travaillé tellement dur et nous sommes une petite communauté tissée serrée et je crois que cela signifie beaucoup pour le Canada.”

Gordon Johnston a marqué deux buts, notamment celui de la victoire sur un tir du revers à la 44e minute et le gardien Antoni Kindler a connu un match qui peut définir sa carrière, notamment en deuxième demie alors qu’il a tenu bon contre les attaques indiennes et il a préservé la victoire.”

“Globalement, ce fut une superbe prestation collective”, raconte Kindler, qui démarrait son deuxième match du tournoi. “Nous sommes sortis avec un but et c’était de remporter le match aujourd’hui alors pour nous c’est mission accomplie.”

“C’est quelque chose duquel nous soutirons beaucoup de fierté”, ajoute Kindler. “Nous avons certainement connu un gros match lors du tournoi de LM3 il y a deux ans pour nous qualifier pour les Jeux olympiques de 2016. Depuis ce match nous avons parlé de l’importance de connaître un autre match de ce genre.”

C’était justement ce genre de match pour le Canada qui prend le cinquième rang du tournoi, exactement comme le classement était établi avant le tournoi, devant l’Inde, plus important encore cette cinquième position a permis d’empocher le cinquième des cinq billets disponibles pour la Coupe du Monde de l’an prochain en Inde.

Les Canadiens ont donc un laissez-passer avec l’Angleterre, la Malaisie, l’Argentine et les Pays-Bas pour la Coupe du Monde de 2018 hors de ce tournoi à Londres.

Pour Johnston, la prestation de deux buts a poussé son total à cinq buts dans ce tournoi à égalité des marqueurs canadiens avec le capitaine Scott Tupper.

“Nos gars ont travaillé tellement fort, nous avons eu beaucoup d’occasions aujourd’hui et nous avons trouvé le fond du filet”, raconte Johnston, qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 016 au Brésil et il devrait certainement se retrouver au sein du groupe canadien pour la Coupe du Monde de l’an prochain.

“La dernière Coupe du Monde à laquelle nous avons participé date de 2010”, ajoute Johnston. “Il y a huit ans que je rêve d’y retourner alors c’est une belle réalisation.”

Le match de dimanche a démarré de façon idéale pour le Canada qui a résisté à la pression indienne avant de marquer le premier but du match à la troisième minute quand Johnston a inscrit le premier de ses deux buts du match sur un coup de coin de penalty.

L’Inde a créé l’égalité à la septième minute et a ensuite pris les devants à la 22e minute. Les deux buts ont été marqués par Harmanpreet Singh sur des coups de coin de penalty indiens.

Kindler a dû réaliser quelques gros arrêts avant la fin de la première demie, notamment le fait saillant à la 26e minute quand il est sorti de son but pour effectuer une glissade contre Talwinder.

En retard d’un but et avec une place pour la Coupe du Monde en jeu, les Canadiens sont sortis avec plus d’énergie en deuxième demie et ils ont presque marqué à la 32e minute quand Gabriel Ho-Garcia a mis la table pour Iain Smythe sur le côté du filet, mais le vétéran a raté la balle.

Après que Kindler ait réalisé un arrêt sur Harmanpreet sur un gros tir brossé à la 36e minute, le Canada a créé l’égalité à la 40e minute.

Le vétéran Mark Pearson a driblé la balle sur la ligne de but avant de trouver Keegan Perieira devant le but, ou il a rapidement stoppé la balle et l’a poussé dans le but indien pour porter la marque à 2-2.

Ensuite, Kindler a maintenu l’égalité avec un arrêt rapide du bâton après que son coéquipier John Smythe a fait dévier la balle vers son propre but à la 41e minute.

Cet arrêt s’est avéré crucial alors que le Canada a pris les devants pour la première fois quelques minutes plus tard.

Pearson a obtenu un coup de coin de penalty et après un arrêt après le tir brossé de Johnston, ce dernier a repris la balle dans le demi-cercle et a touché la cible avec l’éventuel but gagnant sur un coup du revers dans le but indien.

Le Canada a bien défendu au quatrième quart, mais l’Inde a eu la chance de créer l’égalité quand Mandeep s’est retrouvé avec une balle bondissante à l’entrée du demi-cercle canadien et il a laissé partir un tir du revers rapide que Kindler a arrêté avec son masque.

Cet arrêt a été le plus important et le meilleur du match puisque le Canada a ainsi pu préserver son avance et remporté le match 3 à 2.