Hockey sur gazon Canada > Le Canada s’incline contre les Pays-Bas et concluent mardi contre l’Écosse

Le Canada s’incline contre les Pays-Bas et concluent mardi contre l’Écosse

PHOTO : Sukhi Panesar (à droite) marque un joueur néerlandais dans la défaite de 3-2 du Canada contre les Pays-Bas, le 19 juin 2017 au tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale à Londres (par Yan Huckendubler)

June 19, 2017 | Kori Sidaway | fieldhockey.ca

Après une défaite de 3-1 contre les Pays-Bas lundi, l’Équipe canadienne masculine de hockey sur gazon occupe le troisième rang du Groupe B avec un dernier match à jouer en phase de groupes du tournoi de demi-finale de la Ligue mondiale de la FIH 2017 à Londres.

Les Canadiens affronteront l’Écosse en conclusion du tour préliminaire mardi (7 h HE / 4 h HP; CBC Sports).

L’Inde et les Pays-Bas (9 points) sont hors de portée des Canadiens (3 pts) avec un match à jouer, mais une victoire sur l’Écosse assurerait le troisième rang et conduirait à un match de quarts de finale contre l’équipe de deuxième rang du Groupe A jeudi.

L’Écosse occupe le cinquième rang du Groupe B avec trois défaites en trois matchs, mais les Canadiens savent qu’ils ne peuvent pas prendre l’équipe classée 23e au monde à la légère.

« On parle d’une équipe de qualité et leur classement ne rend pas justice, car ils comptent sur de très bons joueurs », indique Antoni Kindler, vétéran gardien de but de l’équipe canadienne qui a démarré le match de lundi contre les Pays-Bas. « Nous devrons arriver prêts alors nous allons passer l’après-midi et la soirée à visionner des vidéos et à resserrer notre plan de match pour nous assurer de sortir avec un effort semblable à celui que nous avons déployé sur le terrain aujourd’hui. »

Malgré les statistiques d’équipe qui pesaient lourdement en faveur des Pays-Bas pour ce match, le Canada a démontré de belles choses lundi dans la capitale anglaise.

Les équipes étaient à égalité 1-1 à la mi-temps en partie grâce à la solide prestation de Kindler, qui disputait son premier match du tournoi et qui a repoussé plusieurs tirs dans les 30 premières minutes de jeu.

« Je n’ai pas le contrôle sur mon utilisation alors je tente de me préparer pour chaque match comme si j’étais partant et j’attends qu’on me demande de sauter sur le terrain, comme ce fut le cas aujourd’hui », a indiqué le gardien de 29 ans originaire de Vancouver en Colombie-Britannique, qui a disputé 67 matchs internationaux depuis son arrivée avec l’équipe en 2008.

« J’ai eu deux matchs pour m’habituer au terrain, nous avons eu quelques séances d’entraînement alors je me sens bien relativement à mon jeu. Je suis certainement heureux d’avoir l’occasion de jouer, mais déçu du résultat. »

Les Canadiens ont profité de la première occasion de marquer après seulement une vingtaine de secondes de jeu quand Floris van Son, qui est d’origine néerlandaise a trouvé Matthew Sarmento qui s’est faufilé derrière la défensive et vers qui il a remis la balle, ratant tout juste la cible.

La première véritable occasion de marquer des Pays-Bas est survenue à la cinquième minute sur un coup de coin de penalty suite à une révision vidéo. Kindler a alors effectué son premier gros arrêt, repoussant un puissant tir brossé de Min van der Weerden du bloqueur.

Le Canada a ensuite profité d’une autre occasion en transition quand la balle s’est retrouvée sur Sarmento au centre du terrain et qu’il a tenté de remettre du revers sur réception vers Mark Pearson. Ce dernier se serait alors retrouvé seul avec le gardien, mais la balle a été projetée trop loin devant.

Kindler a effectué quelques autres arrêts dans les minutes qui ont suivi avant que les Néerlandais ne trouvent le fond du filet.

À la 14e minute, van der Weerden a dirigé un tir brossé pour battre Kindler sur une déviation.

C’était ainsi 1-0 pour les Pays-Bas à la fin du premier quart.

Le Canada a rapidement réagi quand Pearson s’est faufilé entre des défenseurs néerlandais dans le demi-cercle adverse, mais le gardien a glissé dans sa direction pour lui enlever la possession de la balle avant que Pearson ne puisse la diriger au filet.

Les Pays-Bas croyaient avoir doublé leur avance à la 26e minute, mais le but a été refusé quand une reprise vidéo a permis de voir qu’il y avait eu un jeu dangereux contre Pearson avant que balle entre dans le but.

Cela a ouvert la porte aux Canadiens qui ont profité d’un penalty dans la dernière minute de la demie après que Brenden Bissett ait été fauché dans le demi-cercle adverse par le gardien des Oranjes. Les Pays-Bas ont demandé la révision vidéo, mais ils ont perdu leur point.

Scott Tupper s’est présenté au point et a marqué pour le Canada pour son deuxième but du genre dans la compétition, créant l’égalité 1-1 avant la pause.

« Je crois que cela témoigne de la croissance de notre équipe, maintenant qu’on se donne une chance dans un match contre une des cinq meilleures équipes au monde », affirme Kindler. « C’est maintenant une question de détails et de développement comme équipe de qualité, pour être mieux que simplement meilleurs. »

Canada n’a pas été en mesure de passer au niveau supérieur toutefois en deuxième demi. Un but de troisième quart par Joorit Croon et un autre au quatrième quart par Mirco Pruijser ont fait la différence dans un gain de 3-1 des Pays-Bas.

« Je crois que pour les prochaines heures, nous aurons l’impression que nous avons raté un peu l’occasion pour ce match. Par contre, nous devrons tourner notre regard vers l’Écosse. »

PLUS