Hockey sur gazon Canada > LM2 : Le Canada bat la Russie, passe en finale et à la R3

LM2 : Le Canada bat la Russie, passe en finale et à la R3

PHOTO : Mark Pearson transporte la balle de la victoire de 4-1 du Canada sur la Russie , le samedi 1er avril en demi-finale du Tournoi de R2 de la Ligue mondiale à Trinité-et-Tobago (photo courtoisie de la PAHF)

April 1, 2017 | Shaheed Devji | fieldhockey.ca

Grâce à une performance de deux buts de Scott Tupper à son 250e match international en carrière et un solide effort du vétéran Mark Pearson qui a aussi réussi un doublé, l’Équipe canadienne masculine de hockey sur gazon a battu la Russie 4 à 1 samedi en demi-finale du Tournoi de R2 de la Ligue mondiale à Trinité-et-Tobago.

Ce résultat pousse non seulement le Canada en finale de cette compétition, dimanche à 20 h HE / 17 h HP contre le Japon, mais lui procure aussi un billet pour la ronde demi-finale de la Ligue mondiale (R3) qui sera disputée cet été à Londres en Angleterre ou à Johannesburg en Afrique du Sud et où des places pour la Coupe du Monde de la FIH 2017 seront en jeu.

« Ce fut une belle performance et nous avons pris des chances alors que nous avons peiné dans cet aspect du jeu au cours des derniers matchs », a déclaré Pearson après la rencontre.

« Après la petite frousse qu’on a connu contre la Suisse en quarts de finale, nous savons que tout est possible alors nous avons fait nos devoirs, nous avons visionné des vidéos et nous nous sommes bien préparés. »

« Je crois que nous avons démontré depuis quelques années que lorsque ça compte, cette équipe peut obtenir des résultats. C’était une prestation méthodique. »

La Russie a ouvert la marque à la 11e minute quand Marat Khairullin a fait dévier une longue balle derrière le gardien canadien David Carter.

Les Canadiens, équipe la mieux classée de cette compétition n’ont pas été découragés par ce retard d’un but contre une équipe au rang moins élevé dans un match sans lendemain aux répercussions beaucoup plus vastes que le tournoi en cours.

« Puisque certains des joueurs plus jeunes ont acquis plus d’expérience dans des matchs plus importants, je crois spécialement que nous ne sommes plus aussi nerveux ou apeurés (quand cela se produit) », affirme Pearson. « Tous les gars se sont présentés et ont élevé leur jeu aujourd’hui. »

« Nous voulons bâtir sur ce genre de résultats. Nous sommes donc ici pour gagner. Nous savons que nous n’avons pas remporté de tournoi depuis 2009, ce qui date. Pour nous, ajouter ce titre à notre fiche est vraiment important. »

Pearson a connu un gros match dans le demi-cercle, obtenant plusieurs coups de coin de penalty pour le Canada et faisant équipe avec Tupper pour ramener les siens dans le match.

À la 19e minute, une tentative au coin de Tupper a été repoussée par le joueur au premier poteau, mais Pearson était sur la ligne pour frapper le retour dans le fond du filet et créer l’égalité.

Les Canadiens ont pris les devants sur un autre coup de coin de penalty à la 26e minute quand Tupper a cette fois converti son occasion pour son premier but du match. C’était 2 à 1 pour le Canada.

Tupper a marqué son deuxième but trois minutes plus tard sur un tir balayé découlant d’un coup de coin de penalty et Pearson a complété la marque à la 48e minute sur un but en cours de jeu.

Vétérans de l’équipe, Tupper et Pearson sont les deux seuls Canadiens actifs à avoir disputé deux tournois olympiques et ils auront donc produit les quatre buts de l’équipe dans un match important dans leur parcours. En effet, Tupper disputait un 250e match en carrière samedi tandis que Pearson en était à une 215e rencontre internationale.

« C’était une journée spéciale pour moi », a confirmé Pearson. « ‘Tups’ est vraiment mon meilleur ami et quelqu’un avec qui je joue depuis si longtemps et encore aujourd’hui à son 250e match. J’ai eu l’honneur de prendre la parole et de lui offrir un cadeau à cette occasion avant le match. Je crois que ce match était un peu plus spécial pour chacun de nous. »