Hockey sur gazon Canada > Des Canadiennes confiantes avant le quart contre la Chine

PHOTO : La Canadienne Karli Johansen tient tête à une joueuse chinoise en ronde demi-finale de la Ligue mondiale de hockey 2015 (Courtoisie FIH)

L’Équipe canadienne féminine de hockey sur gazon, classée 19e au monde affrontera la Chine (5) en quarts de finale de la Coupe de Hawke’s Bay jeudi (20 h 15 HE / 17 h 15 HP; hockeynz.co.nz/video), ce que certains présentent comme un duel de David contre Goliath.

Ne le dites pas aux Canadiennes par contre puisqu’elles ne vous croiront pas.

L’équipe du Canada a remporté une des plus grosses victoires de son histoire récente, comblant un deficit d’un but pour l’emporter 2 à 1 sur la Corée, classée huitième au monde.

C’est là la plus récente confirmation que cette équipe croit de plus en plus en elle depuis un certain temps.

« La façon dont nous jouons et dont nous nous améliorons depuis un an nous donne beaucoup confiance en ce que nous faisons », a déclaré le vétéran défenseur Danielle Hennig en Nouvelle-Zélande. « Nous avons que nous sommes sur le point de connaître bien d’autres succès. »

L’espoir est que cela se traduira de façon éclatante jeudi en Nouvelle-Zélande en surprenant la Chine.

La commande est importante, mais les Canadiennes sont familières avec cette équipe chinoise et chargée à bloc.

« Nous les avons affronté à la Ligue mondiale à Valence », ajoute Hennig. « Nous avons connu un très bon match contre elles. »

Les Chinoises l’avaient emporté 3 à 0, mais Hennig et l’Équipe nationale feminine ne sont pas préoccupées par ce résultat. Ce sont des matchs comme celui-là et les récentes rencontres amicales contre des équipes au sommet de l’échiquier mondial qui les poussent à jouer le meilleur hockey collectif de leur carrière.

Les Canadiennes étaient à San Diego plus tôt cette année pour une série de matchs amicaux face aux Américaines, classées septième au monde, une équipe qui ira aux Jeux olympiques de 2016.

Elles ont ensuite croisé les Blacksticks de la Nouvelle-Zélande, qui seront aussi à Rio cet été dans une paire de rencontres avant le tournoi de la Coupe de Hawke’s Bay. Puis à ce tournoi elles ont croisé le fer avec la Corée, le Japon et l’Australie, trois autres équipes avec un billet pour le Brésil en poche.

« Avant ce tournoi, nous étions presque capable et nous n’avions jamais de succès sur le tableau de pointage même si nous connaissions des améliorations dans les processus et nos autres mesures de succès », raconte Hennig sur le long chemin conduisant à ce tournoi. « C’est bien maintenant de pouvoir valider tout cela au tableau de pointage. »

Cette validation, la victoire contre la Corée est le résultat d’un long processus. C’est déjà chose du passé et les Canadiennes ont hâte à leur prochaine occasion dans ce quart de finale contre la Chine pour prouver que d’autres belles nouvelles sont en chemin.

« C’est une équipe rapide sur la contre-attaque, mais nous connaissons bien leur style alors nous avons beaucoup de confiance pour ce match. »