Hockey sur gazon Canada > Ces clubs qui gardent les internationaux en forme avant les grands rendez-vous

Alors que les équipes seniors masculine et féminine du Canada s’apprêtent à disputer leur plus gros tournoi de l’année jusqu’à présent (Coupe du Shah Azlan et la Coupe de Hawke’s Bay), il est important que les équipes soient au sommet de leur forme à l’approche de ces grands rendez-vous.

Les deux équipes ont déjà fait un déplacement pour une série d’entraînements et de matchs pour démarrer l’année. Les hommes se sont rendus en Afrique du Sud et ils se sont entraînés à Vancouver en janvier tandis que les femmes sont allées à San Diego au début de février après deux mois d’entraînement à Vancouver.

L’entraînement est important et nécessaire, mais les joueurs aiment jouer.

« Les matchs sont très importants », indique Kaitlyn Willians de l’Équipe nationale féminine et des Millionaires de West Vancouver. « C’est une occasion de travailler sur des aspects sur lesquels il faut travailler et dans un contexte différent. C’est toujours imprévisible. Tu ne sais jamais ce qui va se produire. La balle bondit, elle est déviée. C’est toujours un excellent moyen de rester en forme. »

Garder la forme est une des raisons pourquoi un grand groupe des équipes nationales masculine et féminine évolue dans les ligues de hockey sur gazon de Vancouver.

La première division de l’Association de hockey sur gazon féminin de Vancouver compte un important groupe de joueuses de l’équipe nationale féminine.

En demi-finale des séries éliminatoires, les quatre équipes en action comptaient 12 internationales de l’édition actuelle de l’équipe canadienne. Sans compter les anciennes joueuses internationales.

Pas de doute, la lutte est ouverte pour savoir lesquelles parmi le groupe sauront se hisser en tête.

« On a certainement des discussions là-dessus », affirme Holly Stewart, qui joue au club de West Vancouver durant son enfance et elle y est retournée après son parcours universitaire.

« C’est très compétitif, mais nous restons quand même des coéquipières quand ces matchs sont terminés. »

Les Millionaires de West Vancouver et les Meralomas de Vancouver ont atteint la finale et les Millionaires de Stewart ont remporté le titre.

Championnes 2016 de l’Association de hockey sur gazon féminin de Vancouver : Millionaires de West Vancouver.

Bien que de gagner un championnat contre vos amies et coéquipières de surcroit est une fierté, il est important de ne pas oublier de regarder au portait complet, comme l’indique Scott Tupper, capitaine de l’Équipe nationale masculine.

« Je crois vraiment que les joueurs progressent et se développent au sein des clubs », raconte Tupper, membre de l’équipe masculine des Millionaires de West Vancouver qui a atteint la finale de cette année. « Les clubs sont une partie intégrale du développement du sport et des joueurs, sans compter le groupe qui compose l’équipe nationale. »

Tupper, qui a joué au sien de clubs à travers le monde, notamment en Allemagne et en Belgique, affirme que si le Canada veut poursuivre sa progression comme nation de hockey sur gazon, la santé du système de club est essentielle.

« Chaque grande équipe nationale dans le monde compte sur un bon système de clubs », ajoute-t-il. « Il est important pour nous de jouer dans ce championnat et de le prendre au sérieux. »

Et ils le font.

« C’est toujours bon de jouer des matchs », affirme le défenseur canadien Ben Martin. « Peu importe le niveau, le fait de jouer un match offre quelque chose qu’un entraînement ne peut pas. C’est aussi bon de jouer avec des clubs qui vous permettent d’en faire un peu plus. »

Depuis son enfance, Martin a joué avec les Hawks de Vancouver, une équipe aussi remplie de joueurs de l’équipe nationale d’hier et d’aujourd’hui qui ont atteint la finale et l’a remporté.

Au fil des années, le hockey de club a certainement aidé Martin, ainsi que ses coéquipiers et compétiteurs pour se développer, puis récemment, pour rester en forme quand ils ne sont pas en tournée.

Tout n’est pas à propos de gagner, de tactiques ou de développement.

« C’est d’abord et avant tout beaucoup de plaisir », affirme Martin. « C’est plaisant de jouer avec vos amis et jouer des matchs est toujours excellent. J’aime ça. »