Hockey sur gazon Canada > Duos de frères canadiens en quête d’une expérience familiale à Rio 2016

Participer aux Jeux olympiques est souvent l’expérience d’une vie pour tous les privilégiés qui ont l’occasion de vivre ce moment. Pour un groupe de joueurs canadiens de hockey sur gazon, l’occasion d’aller aux Jeux en compagnie d’un frère rend l’occasion encore plus unique.

L’Équipe nationale senior masculine du Canada compte trois duos de frères : il y a Stephen et Brenden Bissett, Sukhi et Balraj Panesar; puis Iain et John Smythe. Ils sont tous dans la course pour un poste au sein de l’équipe canadienne qui se rendra aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, au Brésil au mois d’août 2016.

Avec plus de 30 athlètes luttant pour 16 places, se tailler un poste au sein de l’alignement sera une réalisation individuelle de taille. Les frères savent bien que les probabilités de réussir à placer deux frères au sein de l’équipe sont minces, mais pas impossibles.

Aussi rare que cela pourrait l’être, il ne s’agirait pas d’une première pour des frères de représenter le Canada lors d’un même tournoi olympique.

Aux Jeux de 2008 à Beijing en Chine, Peter et Rob Short portaient tous les deux l’uniforme rouge et blanc.

Les frères Harbajan et Ranjeet Rai ont représenté le Canada lors de Jeux olympiques consécutifs, soit en 1984 et en 1988, bien que séparément.

Voici un coup d’œil sur les trois duos d’aspirants qui désirent écrire une nouvelle page d’histoire en 2016 et ce que cela signifierait pour eux de représenter le Canada ensemble à Rio.

Stephen et Brenden Bissett

bissett_brothers

Stephen et Brenden sont deux de trois frères Bissett à avoir représenté le Canada sur la scène internationale, avec leur frère Matthew (jumeau de Stephen) qui ont ensemble disputé 66 matchs internationaux seniors.

« Plus jeune, je jouais souvent avec des gars deux ans plus vieux que moi », raconte Brenden. « Je crois que cela m’a aidé à développer mes habiletés à un jeune âge. »

Jusqu’à récemment toutefois, Brenden était le seul Bissett au sein de l’équipe nationale, Matthew ayant disputé son dernier match il y a deux ans et Stephen ne faisant pas encore partie du programme.

Après une période passée à l’extérieur, Stephen est revenu au sein du programme en janvier et il a voyage avec l’Équipe nationale masculine en Afrique du Sud où ils ont officiellement démarré l’année olympique.

« J’aime vraiment le voir avec nous », indique Brenden. « Nous sommes compétitifs l’un avec l’autre. S’il travaille en gymnase, je vais toujours essayer de soulever autant de poids que lui. Nous nous poussons l’un et l’autre. »

Le cadet Brendan a été une étoile montante au sein de l’équipe au cours des 18 derniers mois, ayant disputé les deux tournois précédents, soit la ronde finale de la Ligue mondiale de hockey 2015 et les Jeux panaméricains 2015 ou le Canada a remporté la médaille d’argent et s’est officiellement qualifié pour les Jeux olympiques de 2016.

Il espère pouvoir partager ses futurs succès sur le terrain avec au moins un de ses frères à Rio.

« Nous avons été membres de l’équipe junior en même temps et nous jouions en milieu de terrain », raconte-t-il. « C’était une ligne de Bissett. J’espère qu’on pourra refaire le coup aux Jeux avec deux Bissett au sein de l’équipe. »

Sukhi et Balraj Panesar

panesar_brothers

Les frères Panesar de Surrey en Colombie-Britannique ont été des éléments importants du Programme national masculin dans les rangs senior et junior au cours des dernières années.

Ces deux joueurs viennent de connaître de beaux succès individuels alors que Balraj a été nommé Joueur junior masculin par excellence par Hockey sur Gazon Canada, tandis que Sukhi a été finaliste au titre d’Étoile montante par excellence de la Fédération internationale de hockey.

« À son âge, il est certainement meilleur que je l’étais », estime Sukhi à propos de son cadet, du haut de ses 58 matchs internationaux d’expérience. « Il est un joueur constant et il est bien meilleur défensivement que je peux l’être, ce qui est bon. »

Un de plus jeunes joueurs qui s’entraîne avec l’équipe senior, Balraj a une mince chance de se tailler une place au sein de l’équipe olympique. S’il y parvient, ce ne sera pas la première fois que les frères Panesar représentent le Canada dans un grand tournoi international.

Les frangins, qui ont trois ans de différence ont participé à la Coupe du Monde Junior avec le Canada en 2014. Balraj était à sa première année dans les rangs juniors tandis que Sukhi en était à une troisième saison.

« Il me demandait toujours des conseils et un coup de main », raconte Sukhi. « Simplement pour comprendre ce que cela signifie de faire partie du programme junior. »

L’an dernier, ils ont joué un match senior ensemble pour la première fois en Nouvelle-Zélande.

Ayant joué au sein de l’équipe United Brother à Surrey, ils sont en voie de connaître une longue carrière ensemble avec l’Équipe nationale du Canada.

« Tu connais pas mal mieux ton frère que tes autres coéquipiers », indique Sukhi. « C’est donc facile si vous avez besoin de quelqu’un à qui parler de tout et de rien dans la voiture en route vers l’entraînement ou au retour. » 

Iain et John Smythe

smythe_brothers

Les Smythe font aussi partie d’un trio de frères qui ont tous grandi avec les équipes des Hawks de Vancouver et leur frère aîné Geoff a bifurqué vers le football en fin de parcours. Iain (30 ans) et John (26) se sont dirigés vers le hockey sur gazon international.

« Je crois qu’une grande partie de notre agressivité sur le terrain et notre attitude robuste vient de vivre avec des gars », affirme John qui a disputé 35 matchs internationaux pour le Canada. « Nous étions toujours à lutter et à nous battre et probablement assez vigoureusement aussi. Je crois que c’est ce qui a été transféré dans notre vie sportive. »

Cette détermination a conduit Iain à disputer 111 matchs internationaux pour le Canda. Comme un des vétérans de l’équipe, aller aux Jeux olympiques est pour Iain le seul objectif en cette fin de carrière.

« Je suis plus ou moins concentré sur mon propre jeu et je crois que c’est aussi son cas, pour être choisis au sein de cette équipe », dit-il. « Ce serait incroyable que nous y allions ensemble, mais je ne peux pas penser à cela. Je dois me concentrer sur mon propre rendement. »

Après avoir démarré sa carrière internationale dans les rangs juniors, John a été à l’écart du programme national alors qu’il luttait contre la maladie de Crohn. Après deux chirurgies alors que son frère connaissait du succès avec l’équipe nationale, il a été inspiré de revenir au jeu.

« J’ai toujours regardé vers lui pour être inspiré », indique John. « Tout le succès qu’il a connu a allumé un feu sous mes pieds et m’a donné l’occasion de tenter à nouveau ma chance. »

John est de retour avec l’équipe nationale depuis 2011, et puisqu’il l’a suivi depuis toujours, son frère Iain n’est pas surpris.

« Il a cette attitude ou il ne respecte pas vraiment son frère aîné et il lutte à la dure et pas toujours de façon réglo », raconte Iain. « S’il a l’occasion de me battre sur le terrain, il va la prendre. »

Comme ils l’ont toujours fait, ils luttent avec autant d’ardeur que toujours sur le terrain, à l’entraînement et dans les matchs pour profiter de l’occasion pour représenter le Canada en même temps sur la plus importante scène sportive au monde, les Jeux olympiques.

« Je crois que ce sera plus significatif pour nos parents », raconte John. « Ils nous ont vu grandir au hockey sur gazon pour atteindre le niveau ou nous sommes aujourd’hui et ils en sont très fiers. »

Pas de doute que c’est là quelque chose que ces trois duos de frères ont en commun.